...un forum convivial consacré à toutes les maquettes à l’échelle 1/72ème...


Revell paras

Partagez

adrien71
Membre débutant
Membre débutant

Messages : 67
Date d'inscription : 09/12/2018

Revell paras

Message par adrien71 le Mer 2 Jan 2019 - 19:40

Bonsoir je post quelques photos sur des figurines au 1/72  , c est la première fois que je peint . Je voudrais savoir ce que vous en pensez Very Happy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Laurent A.
Administrateur
Administrateur

Messages : 5037
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 47
Localisation : Liège - Belgique

Re: Revell paras

Message par Laurent A. le Mer 2 Jan 2019 - 22:02

Salut Adrien,

Pas évident, la première fois, de peindre d'aussi petits trucs, hein Wink

Pour un débit, c'est pas mal, mais il y a encore certainement moyen d'améliorer ( il y a toujours moyen d'améliorer).

Quelques pistes :

1) bien ébavurer les figs : un des gros défauts de ces figs en plastique souple ( pas en plastique dur, malheureusement ...), c'est les lignes des moules qui peuvent bien saloper l'ensemble. Par exemple, sur ta dernière photo, on voit très bien ( trop bien ...) "l'épine dorsale" que Revella cru bon d'ajouter aux deux tireurs agenouillés ...

Donc, il faut les enlever ... ce qui sur ce genre de matière est vraiement pénible ... Seule solution : une lame parfaitement neuve, et on coupe ( on ne gratte pas : ca peluche !!!)

2) les casques : on ne voit qu'eux, tellement ils brillent sunny  Un satiné me paraitrait de meilleurs aloi; à ce niveau, un vernis mat dessus devrait atténuer l'effet.

3) le contraste : tu as peint des aplats, ce qui est effectivement nécessaire, mais un truc qui marche bien, c'est de donner des effets de profondeur, afin de nuancer tout cela; voir le lien plus bas pour plus de détails.

4) au niveau du choix des couleurs, maintenant, c'est peut-être la photo qui "écrase", mais les treillis me paraissent trop khaki, les bottes trop brunes et les parties métalliques trop brillantes. Pour ces dernières, ce qui marche bien, c'est une base noir mat, suivi d'un brossage à sec métallique, genre "gun métal" ou "oily steel".

Donc, quelques pistes Wink

En fouillant sur le fofo, tu trouveras des tutos qui devraient te permettre d'aller plus loin; je commencerai par celui-ci ( le mien : ben tiens Very Happy) que j'avais fait pour un camarade également un peu désemparé devant ces bouts de plastique de 25 mm.

==========================================================================


Comme promis la semaine dernière, un tuto pour des figs convaincantes sans prise de tête, et en moins de 25 minutes ( j'ai chronométré !) par fig's. En fait, il aura fallu nettement plus de temps pour le tuto que pour les 4 fig's ... Twisted Evil

Bref :

D’abord, on se rassure : une fig au 1/72, c’est 25 mm à tout cassé, donc, c’est effectivement petit … mais ça l’est pour tout le monde ( pas seulement pour toi  Wink  ).

Premier point essentiel : cela ne se peint pas comme du 54 mm ni même comme du 28 mm de WarGame, genre WH, où le détail de la gravure est volontairement accentué. Pour nos fig’s, comme le but est d’être réaliste, le détail est fin, voire très fin, ce qui rend l’approche du 54 ou du 28 au minimum difficile, dans mon cas impensable.

Deuxième point : à côté de cela, le but est, le plus souvent, soit d’accompagner des véhicules, soit de créer des effets de masse (genre charge de cavalerie) . Dans les deux cas, le cerveau, en première analyse,  va s’attacher à l’ensemble, pas au détail. Donc, on peut se permettre un niveau de détail moins précis que sur du 54 mm. Attention : je n’ai pas dit qu’on peut bâcler. Dans notre cas, plutôt que de chercher à travailler le détail en tant que tel, il faudra plutôt s’attarder à accentuer le contraste entre les détails entre eux.

Troisième et dernier point préalable : c’est ma méthode et mon point de vue ; n’ayant pas la prétention de détenir LA vérité en la matière, tu trouveras assurément d’autres méthodes tout aussi  (voire plus) satisfaisantes.

Donc, le but, c’est de passé de ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


à ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Ce long préambule évacué, on va pouvoir attaquer le boulot.

1) Préparation :

C’est clairement une étape essentielle ! Le montage et le nettoyage des pièces , vu les techniques que je vais utiliser, ne souffrira pas de défaut : une ligne de moulage ( comme celle du bras gauche de ton tankiste …) sera visuellement accentuée … et on ne verra plus qu’elle ! De même, des espaces entre les bras et le tronc deviendront des gouffres béants une fois peints  ==> on s’applique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une fois montée, on nettoie à l’eau savonneuse et brosse à dents. Une fois bien sec, on passe une couche de base. Perso, autant je ne le fais pas toujours( souvent …) sur des véhicules, autant par contre, je le fais toujours sur des figs, quelle que soit la taille. Cette couche de base a deux intérêts :

1) Garantir une meilleure accroche de la peinture finale

2) Si on utilise une base claire, de mettre en avant les défauts de surface encore présents et à corriger avant le travail.

Pour ce faire, le mieux est la bombe de peinture ( typiquement un primer gris clair ou blanc), mais cela peut être délicat si c’est la première fois : toujours préférer plusieurs pschitt légers à un seul costaud : ce dernier va « plaquer » trop de peinture et complètement empâter le détail des figs.
Sinon, et dans le cas qui nous va nous occuper, une couche de peinture au pinceau, içi du bête gris clair

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Peinture légère, en deux couches un peu diluées de nouveau pour ne pas empâter le détail :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Maintenant que les pièces sont prêtes à être peintes, un peu de technique. Içi, trois ( pas 2 ou 217, non 3) techniques vont être déployées :

1) Les aplats :

C’est celle qui consiste à appliquer la teinte de base, couvrante ; en fait, c’est la tonalité générale, le chair des carnations, le vert de l’uniforme, le brun des gants, … Elle se fait au pinceau rond et fin ( un « 0 », le plus souvent ; un 4/0 dans certains cas). Bien entretenu et pointu, le pinceau ; pas le vieux brol oublié dans un coin et qui ressemble plus volontiers à un plumeau !

Comme pour la base, mieux vaut plusieurs couches diluées qu’une épaisse. Maintenant, la peinture que j’utilise ( acry Vallejo ; pour info, je n’ai utilisé que cela pour ces fig’s) tolère une légère dilution et peut s’appliquer en une passe tout en étant suffisamment couvrante… mais une peinture n’est pas l’autre.

Au final, le but est d’avoir une teinte uniforme, recouvrant complètement le gris de la zone définie, sans coup de pinceau.

2) Les brossages à sec ( «aka « dry brush »)

Cette technique consiste à éclaircir les arêtes d’une couleur plus claire que la teinte de base. Donc, sur une base donnée, le plus simple pour rester dans le ton, c’est de prendre la teinte de base, additionnée de blanc… enfin, en théorie ; avec  l’expérience, on se prend à piocher dans des couleurs complémentaires : ainsi, je fais souvent mes brossages sur du vert, avec une teinte jaune sable, additionnée de la base ( et non le contraire).

Du point de vue strictement technique, j’applique cette technique avec un pinceau plat, lui aussi en bon état, le plus souvent un n°4 pour les grandes surfaces, parfois avec n° 2 quand l’accès à la zone est malaisé.

Point essentiel : le pinceau doit être presque sec lors de la peinture !! D’où le nom, d’ailleurs … Donc, on charge le pinceau, puis on l’éponge sur un morceau d’essuie-tout … jusqu’à ce qu’il ne laisse plus de traces sur le-dit essuie-tout.

Reste à l’utiliser : de haut en bas et toujours léger léger : de nouveau, il vaut mieux une ou deux fois de plus, qu’une fois de trop.

A noter enfin que c’est toujours par un dernier BS que je termine une zone de peinture, mais avec la particularité d’être plus clair que le(s) précédent(s) et, surtout, beaucoup mieux épongé : là, je fais particulièrement attention.

3) Les lavis

Alors que les BS ont pour but d’éclaircir les crêtes, les lavis cherchent à assombrir les creux ; les deux associés vont créer le volume tant recherché.

Comme produit, le plus souvent, on utilise la teinte de base, additionnée d’une teinte plus fonçée et, surtout, fortement diluée ; la consistance recherchée est celle de l’eau, et la charge en peinture doit être limitée, et contrôlée.

Pour ma part, j’utilise plus volontiers des encres, de nouveau de la gamme Vallejo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Elles existent en diverses teintes ( noir, sépia, brun, rouge, bleu, …) et sont miscibles entre elles.

L’avantage est que la charge en pigment est, de base, bien moindre qu’avec une peinture, et donc la dilution doit être moins importante.

Au niveau technique, c’est facile : on dilue, on charge un pinceau rond et fin, on peint de haut en bas la zone ; par capillarité, les pigments vont s’installer dans les creux, et donc assombrir la zone de peinture.

Comme pour le BS, on prendra des teintes correspondantes ( pas un lavis bleu sur une veste beige …) ; comme pour les deux autres techniques, mieux vaut faire deux passes avec un lavis pas trop chargé qu’un seul trop chargé en pigments.

A noter aussi que, quand on en met trop, le lavis glisse et « s’agglomère » sur le bas. Dans ce cas, pas de panique, il suffit de retirer l’excédent avec la pointe d’un pinceau sec.

Ouf ! On y est ! Vous êtes toujours là ? Alors, on va commencer (enfin … jusqu’à présent, je reconnais que c’est quelque peu barbant ) à s’amuser !

ETAPE 1 : les carnations


Je commence toujours par cela, et tant que ce n’est pas terminé, je fais rien d’autre.

A noter aussi que je n’utilise JAMAIS du « rose chair » : de quelque marque que ce soit, je n’en ai jamais trouvé de convaincant …

Dans ce cas, j’ai utilisé un mélange de 90% (? En tout cas : beaucoup) de beige et de 10% ( de nouveau, à pouf : on est pas à une vache prêt … Very Happy ) d’ombre brûlée ( toutes les références sont  dans le tableau ci-dessous), simplement appliquée en aplats, en deux passes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ensuite, premier brossage à sec de Dark Sand ( qui, en fait, est très clair) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Suivi d’un lavis ( deux passages aussi) d’encre sepia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le tout finalisé par un dernier brossage à sec avec un mélange de Dark Sand et de … Lemon Yellow ( Very Happy si, si !) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A noter qu’il faut plus de temps pour l’écrire que pour le faire : hors temps de sèchage ( quand même !!!), il m’aura fallu une vingtaine de minutes … pour les 4 figs, soit un peu plus de 5 minutes par figurine.

Alors, maintenant, on peut aller plus loin : les sourcils, lèvres, yeux peuvent être retravaillés … mais ce n’est pas le but dans cet article. Perso, quand il s’agit de figurine d’accompagnement au 1/72, je m’arrête là.

Pour la suite, si pour plus de lisibilité, je vais « séquencer », dans les faits, certaines phases sont simultanées ; en fait, je travaille simultanément des zones non contiguës ( casque et treillis, dans notre cas). Non contiguës pour ne pas risquer de déborder de l’une sur l’autre, tout simplement.

Seule remarque importante : pour le vêtement, je travaille toujours du plus profond vers le plus « haut » ; donc, d’abord les treillis, seulement quand ceux-ci sont terminés, les vestes : très logiquement, si je travaille des « fonds » (l’espace dans l’échancrure de la veste) alors que les parties hautes sont finies ( la veste), je risque fort de déborder sur cette dernière partie. Cela va sans dire, mais c’est mieux quand c’est dit.

ETAPE 2 : les casques

Rien de très compliqué, si ce n’est du fait de la nécessité de ne pas dépasser sur les visages. Donc, aplat de vert au pinceau rond 4/0 ; reprise des sangles en vert + beige, toujours au pinceau 4/0.
Une fois sec, lavis à l’encre noire ( comme déjà décrit, en deux passes successives pour contrôler l’effet) ; finalisé par un brossage à sec très très léger de vert pâle.

Enfin, le cuir du pourtour du visage est réalisé au pinceau 4/0, avec une teinte cuir. A noter que, pour rendre la césure entre le cuir et le visage bien nette, j’ai repassé un peu d’encre sépia à cette endroit.

Les lunettes sont faites après le casque, sans difficulté, mais avec application ( pinceau 4/0 de rigueur) :

- Le fond de la vitre est peint en « Oliy Steel »
- La structure dans un mélange de noir brillant et de brun.
- Une fois sec, on finalise l’optique avec de l’encre, un mélange de bleu et de noir. Il restera à placer un peu KrystalKlear ( ou de colle à bois dilluée).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


ETAPE 3 : les treillis

Une fois qu’on a compris les 3 étapes, inutile de s’étendre longuement …

1) Aplat de vert olive

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2) Premier brossage à sec  de la base + un peu d’ocre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
3) Lavis de sepia ( se marie très bien avec le vert) + noir

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

4) Dernier brossage léger au jaune sable

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ETAPE 4 : les vestes

Ben idem qu’au point 3, mais on remplace le vert par une base ocre, l’encre verte par du sépia et le dernier brossage à sec en base + blanc.

A noter que, vu que le reste est fait, et pour éviter d’en mettre partout, le pinceau plat n’est plus un 4 , mais un 2.

Avant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Après :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
.

ETAPE 5 : les détails

Gants, jumelles, ceinturon, guêtres, bottes.

Là, pas grand’chose à dire : gant et guêtres==>voir étapes 3 et 4 ; le reste, un simple aplat de la couleur correspondante.

Et donc, au final, on obtient ceci en moins de 25 minutes par figurine :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En place, sur leur monture respective ( ces dernières en cours de réalisation ...) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voili-voilou ... Alors, j'espère t'avoir convaincu que c'est possible, sans trop de prise de tête ( "3" techniques à appliquer).

Je ne veux pas entendre de : "oui, mais c'est pcq les figs sont, de base, tiptop"; c'est vrai que, dans ce cas, on est sur des Calibre72, une des Rolls Royce en la matière, selon moi. Mais j'applique la même méthode pour des Revell, Ita, Zvezda, ... en injecté, voir sur d'antique Esci et Matchbox; simplement, ces dernières ( comme ta fig Haseg') nécessite une préparation plus minutieuse encore.

Autre point : ne revient pas nous dire "j'y arrive pas" ... dès après ton premier essai  Very Happy Comme n'importe quelle nouvelle technique, elle suppose un minimum de pratique pour être suffisamment maitrisée. Donc, si tu as qq figs dont tu ne sais que faire, amuse-toi.

Dernier point : ci-dessous, le tableau des ref. Vallejo que j'ai utilisée. Alors, oui, j'ai plein de p'tits pots que j'ai accumulés depuis des lustres ! Et, non, tu n'es pas obligé de dévaliser Hobby2000 avant de t'y mettre : 3 à 4 bases, éventuellement une complémentaire pour chaque, du blanc , du noir, 4 pinceaux et roulez jeunesse !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Allez, à toi de jouer, maintenant  Wink

L.


_________________

===========================================================================================================================

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(les avions de la Belgian Air Force après 1945, au 1/72

Visitez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=======================================================================================================================
=



adrien71
Membre débutant
Membre débutant

Messages : 67
Date d'inscription : 09/12/2018

Re: Revell paras

Message par adrien71 le Mer 2 Jan 2019 - 22:49

Merci de tous ces conseilles , la j ai quasiment fait les paras , j essayerais de suive les conseilles pour les panzergrenadiers

Contenu sponsorisé

Re: Revell paras

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Jan 2019 - 22:39