...un forum convivial consacré à toutes les maquettes à l’échelle 1/72ème...


[ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Partagez
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

[ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par Baron Rouge le Mar 5 Sep 2017 - 18:39

Laughing    Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je vous présente la maquette que j'ai débuté le 30 août dernier.

C'est le cuirassé Russe "Knyaz Suvorov" de classe "Borodino" produit par ZVEZDA.



Je vais modifier cette maquette, pour la présenter sous les traits en cuirassé Russe "Slava" (Gloire) en 1917, contre le cuirassé Allemand SMS König.



Voici le contenu de la boite.





Actuellement, presque toutes les pièces sont retirées des grappes (sauf pour les mâts) et j'ai passé le week-end dernier à les ébarder.





Cette semaine, j'ai fait quelques pré-assemblages et j'ai débuté la première couche de peinture.
J'envisage de poser les gardes-corps photo-découpés le week-end prochain.



Quand le travail sera plus avancé, je prendrai des photos jusqu'au montage final.
Comme pour mon cuirassé SMS König, je vous présenterai les grandes étapes de sa construction.

Arrow    Mon objectif est de terminer cette maquette pour le début du mois d'octobre 2017...



Afin de vous relater - avec mes deux maquettes - la bataille navale de Moon-Sund (ou de Muhu) qui c'est déroulé à la mi-octobre 1917.

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Montage à blanc du Slava

Message par Baron Rouge le Ven 8 Sep 2017 - 21:27

Very Happy    Bonjour à tous,

Après la première mise en peinture cette semaine, je vous présente le "montage à blanc" de mon cuirassé Slava.



Notez qu'il manque la plate forme arrière (stark deck), que je dois modifier, car le modèle d'origine avait le "kiosque de l'amiral".



En plus, aujourd'hui j'ai acheté le cuirassé Voltaire produit par HobbyBoss.  Arrow   Enfin UN navire Français WW1 !!!



Bref, un sujet à vous présenter pour, le 10 octobre 2018, pour les 100 ans de son torpillage. Mais, il n'a pas coulé...

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge
avatar
mousse49
Membre Expert
Membre Expert

Messages : 2933
Date d'inscription : 14/03/2012
Age : 57
Localisation : Cherré dans le 49
Humeur : Selon saison

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par mousse49 le Ven 8 Sep 2017 - 23:27

Bonjour,

Belle avancée . Very Happy
Le Voltaire ça doit être le seul produit en maquette ?
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Liste des navires WW1

Message par Baron Rouge le Sam 9 Sep 2017 - 21:39

Very Happy    Bonjour Christian et à tous les visiteurs de cette rubrique,

Effectivement, les maquettes de navires de la Première Guerre Mondiale sont très rares.   scratch

Pour les Français, HobbyBoss décline trois des six cuirassés de la classe Danton avec cinq cheminées (une de plus que le Titanic) :

Le Danton, sur lequel de grand-père (ou l'arrière-grand-père) de mon copain Michel était aide-canonnier.
Un plaque commémorative porte son nom, car il a été l'une des 300 victimes du naufrage de ce bâtiment.



Le Voltaire, qui porte deux marques blanches sur sa première cheminée, pour indiquer qu'il le navire de l'amiral Daveluy commandant la 2e division de le 2e escadre de l'Armée Navale.



Et, le Condorcet, qui a terminé à la ferraille en 1945, car inutilisable après son renflouement.



Question    Je présume que HobbyBoss sortira les trois derniers de cette classe : Diderot, Mirabeau et Vergniaud.

Ce week-end, pour moi, c'est "l'opération photo-découpe" des gardes-corps du mon Slava !

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge


Dernière édition par Baron Rouge le Ven 20 Oct 2017 - 13:33, édité 1 fois (Raison : autocensure)
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Présentation des cuirassés de classe Borodino

Message par Baron Rouge le Dim 17 Sep 2017 - 0:16

Very Happy    Bonjour à tous,

Le week-end dernier et au début de cette semaine, j'ai collé les pièces photo-découpées sur les ponts et la passerelle de mon cuirassé Slava,
suivi par la mise en peinture de ces éléments...

Je ferai, par la suite, un post complet sur le montage de ma maquette !

Pour information, ZVEZDA décline les différents navires jumeaux de la classe Borodino.



cyclops    Aujourd'hui, je vous propose une présentation des cuirassés de classe Borodino.



Les cinq cuirassés de la classe Borodino construits par la Russie entrent en service de 1903 à 1905.
Ils portent les noms de : Borodino ; Imperator Aleksandr III ; Oryol (ou Orel en fonction des sources) ; Knyaz Suvorov et Slava.

Ils sont directement inspirés du Tsesarevich construit par la France !
Arrow    Avis personnel : nous sommes toujours à la pointe de la technologie, mais nous nous faisons toujours spolier nos idées !



Au début du XXe siècle, ils étaient les seuls véritables cuirassés avant l’arrivée des "dreadnoughts".

study    En 1906, la Royal Navy lance le cuirassé HMS Dreadnought qui devient "la référence" avec deux caractéristiques nouvelles pour cette époque :

1 - Son artillerie principale n'était que d'un seul calibre selon la théorie du "all-big-gun" (tout dans les gros canons).

2 - Il était propulsé par un système de turbines à vapeur révolutionnaires.



Son impact a été si grand que les cuirassés construits après lui, reprirent ces caractéristiques et furent appelés des "dreadnoughts".
Ceux construits avant, furent appelés "pré-dreadnoughts".

Arrow    La guerre Russo-Japonaise.

Ce conflit opposa du 8 février 1904 au 5 septembre 1905, l'Empire Russe à l'Empire du Japon, lequel est victorieux et en tira par le traité de Portsmouth
une petite partie du sud de la Mandchourie et la moitié de l'île de Sakhaline.

Les quatre premiers navires de la classe Borodino sont achevés et ils participent à la guerre Russo-Japonaise.

Ces cuirassés quittent la mer Baltique pour se rendre en Extrême-Orient, afin de secourir l'escadre Russe du Pacifique assiégée par les Japonais à Port Arthur.



Lors de la bataille navale de Tsushima du 27 au 29 mai 1905, les trois cuirassés Borodino, Imperator Aleksandr III et Knyaz Suvorov (navire amiral)
sont envoyés par la fond, par la Marine Impériale Japonaise (dessinée par les ingénieurs Français !!!).



Le quatrième cuirassé Oryol (ou Orel en fonction des sources) a été capturé par les Japonais.



L'Oryol est refondu par les Japonais en juin 1907 et il est rebaptisé Iwami . Il reste en service jusqu'en 1922 !

Puis, il est utilisé par l'aéronavale Japonaise comme navire-cible en juillet 1924... peut-être en prélude de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 ?



Je vous propose une courte vidéo de la bataille navale de Tsushima, même si elle est hors sujet avec le thème 14-18.



Le cinquième et dernier navire Russe, le Slava, n'a pas été achevé à temps pour participer à la guerre Russo-Japonaise.

Cependant, il a servi la flotte Russe de la Baltique pendant la Première Guerre mondiale.
Il a passé la plus grande partie de la guerre à défendre le golfe de Riga en mer Baltique.

Gravement endommagé par le dreadnoughts Allemand SMS König lors l'opération Albion en octobre 1917,
son équipage va l'échouer sur des hauts-fonds avant qu'il ne soit sabordé par une torpille Russe.



A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Historique du cuirassé SLAVA

Message par Baron Rouge le Sam 30 Sep 2017 - 23:51

Very Happy    Bonjour à tous,

Ce 30 septembre 2017, je viens de terminer ce matin le montage de ma maquette : le cuirassé SLAVA (en français Gloire).   cheers

J'ai poursuivi cet après-midi, avec la mise en place de l'équipage sur mon modèle... et je ferai des photos demain, avec la clarté du jour.



Arrow    En prélude du post dédié au montage de ma maquette, je vous propose aujourd'hui, l'historique du cuirassé SLAVA.

Le Slava est un cuirassé "pré-dreadnought" de la Marine Impériale Russe. Il est le cinquième et dernier cuirassé de la classe Borodino.



Le Slava est mis sur cale le 1er novembre 1902 à Saint Petersbourg.
Lancé le 29 août 1903, le cuirassé est terminé et entre en service au mois d'octobre 1905, trop tard pour participer à la guerre Russo-Japonaise
ce qui le sauve probablement du désastre (bataille navale de Tsushima, du 27 au 29 mai 1905).



Le le 1er août 1906, le Slava prend part avec le cuirassé Tsesarevich à la répression contre le soulèvement des marins dans la forteresse de Sveaborg.



Puis, au cours de l'année 1906, il part faire une croisières d'entraînement en Médiderranée, accompagné du cuirassé Tsarevitch et du croiseur Bogatyr.



Cette flottille fait escale dans les ports de Bizerte, Tunis, Toulon et d'autres ports de la Méditerranée.



Après le terrible séisme de la ville sicilienne de Messine (20 décembre 1908), l'équipage du Slava participe aux travaux de déblaiement des décombres dans la ville
et à l'organisation des soins dans les hôpitaux.

Entre 1910 et 1911, il est mis en cale sèche à Toulon, afin de procéder à une importante révision et au changement des chaudières.

Arrow    La photo ci-dessous a été probablement prise à Toulon.   Question



Au cours de l'année 1911, à son retour à Kronstadt, le Slava été relevé de sa mission d'entrainement et transféré à la Flotte de la Baltique,
dans la deuxième brigade de cuirassés. 



La Flotte de la Baltique n'avait que quatre "pré-dreadnoughts" en service, lorsque la Première Guerre mondiale a commencé, bien que quatre "dreadnoughts"
de la classe Gangut étaient presque terminés pour défendre la bouche du golfe de Finlande.



Le Slava a navigué dans le détroit d'Irbe en 1915 pour aider les forces terrestres Russes à défendre le golfe de Riga contre les forces navales Allemandes,
qui ont été mises en déroute.



Le 12 avril 1916, le Slava est frappée par trois bombes légères larguées par un hydravion.
Elles ont fait peu de dégâts matériels, mais elles ont tuées sept marins.



Le Slava participe à presque toutes les campagnes navales en Mer Baltique pendant la Première Guerre Mondiale, jusqu'au 17 octobre 1917,
pour contrer les forces Allemandes de l'opération Albion, dans le golfe de Riga.



Gravement endommagé par le cuirassé Allemand de type "dreadnought" SMS König, dans l'impossibilité de s'échapper et coincé dans les hauts fonds,
il est sabordé par son équipage et il est achevé par une torpille tirée par un torpilleur Russe.



Par la suite, je rédigerai un article relatif à la nomenclature du cuirassé Slava.

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Montage du cuirassé SLAVA de classe Borodino

Message par Baron Rouge le Ven 6 Oct 2017 - 22:23

Very Happy   Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je vous présente le montage de mon cuirassé SLAVA de classe Boronido, que j'ai terminé le 30 septembre 2017.

study     Le navire est monté dans sa configuration de 1917 à l'aide des deux dessins ci-dessous (le second est plus détaillé) et l'études des photos d'époques
que j'ai trouvé sur Internet. Ainsi, j'ai réalisé de nombreuses modifications par rapport à la maquette d'origine.




scratch    Le choix de la couleur principale de la maquette, gris-bleu foncé, est faite sur les bases suivantes :

1 - Le croiseur Russe Aurora était gris-bleu foncé pendant sa restauration en 2014. Actuellement, le navire est de couleur gris clair.



2 - Cet autochrome qui présente le Slava probablement à Toulon vers 1910.



3 - Enfin, d'un dessin du Slava dans un livre Russe qui lui est dédié.



Razz     La coque du Slava fait 34,5 cm en comparaison avec son adversaire Allemand, le SMS König, qui fait 50,5 cm.



Préparation du pont principal et du pont supérieur.



Détails des gardes-corps photo-découpés.



Préparation des canots.



Montage des tourelles, ainsi que des mitrailleuses de Défense Contre Aéronefs.



Réalisation des diverses superstructures.





Préparation de la passerelle.



Montage des superstructures sur le pont supérieur.



Mise en place des deux ponts.



Collage des structures hautes.



Montage de tous les étages de la passerelle et installation des deux cheminées.



Mise en place de toutes les tourelles.





Dans la boite de la maquette, à l'arrière du navire, il y avait le "kiosque de l'amiral" sur deux étages...
Que j'ai remplacé par un seul plancher en scratch.



Voici le résultat brut !



Mise en place du plancher arrière après sa mise en peinture, avec une vue générale de la maquette.



Montages des différents détails sur les superstructures, avant la mise en place des deux mâts.



Prémontage des deux mâts.



Vue générale du navire avec ses mâts, juste avant la pose des canots.



Le navire terminé, ou presque...



Gros plan sur l'étrave : notez le tube lance-torpille au dessus de l'éperon, ainsi que les crochets des grues d'ancres réalisées
Idea    avec le fil de fer des sachets de congélation.



Gros plan sur la poupe : notez le tube lance-torpille sous le "balcon" arrière.



Exclamation     Le 30 septembre 2017, le navire est terminé avec son équipage, la fumée sort des cheminées et le pavillon qui flotte au vent !



Regardons quelques détails côté tribord (droite).



Notez le matelot qui fait des signaux à bras sur la passerelle tribord (droite), au centre les crochets des grues et juste au-dessous,
sur la plateforme circulaire, l'officier canonnier avec son télémètre.



Sur le "roof" arrière : les matelots sont à leurs postes de combat pour servir une pièce de 47 mm.

Et, quatre fusiliers-marins sont en rang devant un officier marinier, pour la montée des couleurs.



Quelques détails côté bâbord (gauche).



Taille d'une pièce d'un centime à côté des figurines sur la passerelle.



Trois matelots sont au niveau des embarcations.



Vue du "roof" arrière.



La touche finale a été apportée cette semaine   Shocked   avec la pose de la plaque que j'ai fait gravé.



En bonus...   Arrow   les pièces d'artillerie du navire peuvent ouvrir le feu !



Mais, le comble   cyclops   c'est qu'il peut prendre la mer !



J'espère que vous avez hâte de voir la suite, alors à bientôt pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge


Dernière édition par Baron Rouge le Sam 7 Oct 2017 - 18:51, édité 1 fois
avatar
viking83
Membre Expert
Membre Expert

Messages : 1052
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 42
Localisation : Toulon

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par viking83 le Sam 7 Oct 2017 - 10:12

J'aime beaucoup celui là pas que les autres ne sont pas bien mais celui là me parle plus. bravo à toi pour tout ces modèles et leurs présentation.
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Merci viking83

Message par Baron Rouge le Sam 7 Oct 2017 - 15:12

Very Happy    Bonjour "viking83",

Merci pour ton commentaire.  

Je vais présenter ma maquette pendant la bataille navale du détroit de Muhu, le 17 octobre 1917, contre le SMS König au cours de "l'Opération Albion" ...

Je présenterai cet épisode historique, comme Clint EASTWOOD dans ses films "Mémoires de nos pères" et "Lettres d'Iwo Jima" qui racontent
la même histoire, mais avec les points de vus de chacun des deux camps.

Dans cette rubrique, je présente l'Opération Albion vue du côté Russe et du côté Allemand, dans la rubrique "ICM Cuirassé de la classe König 1/350e"
avec le lien Internet ci-dessous :

http://1-72.forumgratuit.org/t7971p30-icm-cuirasse-de-la-classe-konig-1-350e

A bientôt, sincères salutations.

Le Baron Rouge


Dernière édition par Baron Rouge le Sam 7 Oct 2017 - 18:55, édité 1 fois
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Nomenclature du cuirassé Slava.

Message par Baron Rouge le Sam 7 Oct 2017 - 18:48

Very Happy   Bonjour à tous,

Je vous présente un article sur la nomenclature du cuirassé Slava.

Caractéristiques :

1 - Armement et blindage :

Fortement inspirés du cuirassé Tsesarevitch construit aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer en France,
les cuirassés de classe Borodino étaient armés de 4 canons de 305 mm répartis en 2 tourelles situées à l'avant (tourelle de chasse) et à l'arrière du navire (tourelle de retraite).



Les pièces de 305 mm ont une cadence de tir d'un coup toutes les 90 secondes et une portée de 14 640 m (initialement).



Une artillerie secondaire composée de 12 pièces de 152 mm (2 x 6) dans trois tourelles à bâbord et trois tourelles à tribord, avec une cadence de tir
de 2 à 3 coups par minute et une portée de 11 500 m.



Ainsi que, 20 canons de 75 mm sous sabords d'une portée de 6 400 m (je n'ai pas trouvé la cadence de tir).
Ils sont bien visibles sur la photo ci-dessous et ils sont disposés de la façon suivante : 4 pièces de chasse à l'avant, 4 de retraite à l'arrière et 6 pièces de part et autre des flancs.



Initialement, les cuirassés de classe Borodino étaient équipés, en 1905, de 18 canons Hotchkiss de 47 mm installés dans les superstructures,
pour défendre ces derniers, contre les attaques des petits navires torpilleurs.



Enfin, les cuirassés de classe  Borodino étaient équipés de 4 tubes lance-torpilles de 381 mm répartis de la façon suivante :
2 tubes immergés de chaque côtés et au-dessus de la ligne de flottaison, 1 tubes à la proue (à l'avant) au dessus de l'éperon (comme le montre l'image ci-dessous)
et 1 tube à la poupe (à l'arrière) au dessus du gouvernail.



En 1910-1911, le SLAVA est à Toulon pour d'important travaux de modernisation, le remplacement des chaudières et le renforcement du blindage
avec une ceinture d'acier Krupp de 190 à 203 mm - les ponts 51mm - les tourelles de 249 à 154 mm.
Le long de ses flancs : suppression des 20 pièces de 75 mm et des 2 tubes lance-torpilles latéraux sous la ligne de flottaison.
Notez que les 18 canons de 47 mm - prévus initialement - sont absents en temps de paix.



En temps de guerre, le SLAVA n'a été équipé que de 6 Hotchkiss de 47 mm pour la Défense Contre Aéronefs :
2 pièces sur les tourelles principales à l'avant et à l'arrière et 4 dans les superstructures (voir le schéma ci-dessous).



Pendant l'hivers 1916, ses canons de 305 mm sont augmentés en élévation à un maximum de 25°, ce qui augmente sa portée de tir à 21 000 mètres !

2 - Diverses donnés numériques :

Longueur : 121 mètres sous la ligne de flottaison et 118,7 m au niveau de la ligne de flottaison.

Largeur : 23,16 mètres.

Tirant d'eau : 8,84 mètres.

Déplacement : 14 646 tonnes et 15 520 tonnes au maximum.



Moteurs : 2 moteurs à vapeur à expansion verticale à 4 cylindres développant 16 378 chevaux pour chaque arbres d'hélices.

Vitesse maximale: 17 nœuds (31,5 km/h).

Distance opérationnelle: 2 590 milles nautiques (4 796 km).

Équipage : 796 officiers et matelots (je n'ai pas le détail).

Shocked    J'espère que mon article vous a intéressé ?

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge
avatar
MaxiM V.
Membre Confirmé
Membre Confirmé

Messages : 371
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 29
Localisation : Lille
Humeur : Souvent Optimiste =)

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par MaxiM V. le Lun 9 Oct 2017 - 23:29

Waoooooooooh ! Chapeau, il est magnifique ! C'est un monstre !
Et sujet hyper bien documenté, merci !!
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Opération Albion vue du côté Russe

Message par Baron Rouge le Mar 10 Oct 2017 - 17:23

Very Happy    Bonjour à tous,

Si je vous demande, quel est le plus grand débarquement réussi ?

Vous me répondrez sans problème : l'opération Overlord avec le débarquement des alliés, le 6 juin 1944.

Si je vous demande maintenant, quel est le plus grand débarquement réussi de la Première Guerre Mondiale ?

Vous me répondrez que : vous connaissez la bataille des Dardanelles, en 1915, avec l'échec au débarquement des alliés dans la péninsule de Gallipoli.

Arrow    C'est normal, car l'histoire nous est - presque toujours - présentée du point de vue des vainqueurs. Le "front de l'Est" nous est pratiquement inconnu.

La Russie bolchevique est vaincu par l'Allemagne avec la ratification de l'armistice du 15 décembre 1917. Puis, l'Allemagne et vaincu à son tour en 1918...

Par conséquent, vous ne connaissez peut-être pas le plus grand débarquement réussi de la Première Guerre Mondiale :
l'Opération Albion du 10 au 20 octobre 1917.

Arrow     Comme Clint EASTWOOD dans ses films "Mémoires de nos pères" et "Lettres d'Iwo Jima" qui racontent la même histoire, mais avec les points de vus de chacun des deux camps.

Je vais vous présenter l'Opération Albion vue du côté Russe.

Je vous invite à suivre cet épisode historique du point de vue Allemand dans la rubrique "[ICM] Cuirassé de la classe König 1/350e"
avec le lien Internet ci-dessous :

http://1-72.forumgratuit.org/t7971p30-icm-cuirasse-de-la-classe-konig-1-350e

Contexte sur le front de l'Est en 1917 :

Au début de 1917, la flotte Russe était une force formidable et comprenait 558 navires de combat et environ 500 navires auxiliaires de transport.
Dans la construction navale militaire, il y a eu 15 navires de guerre, 14 croiseurs et 269 avions navals.
Le personnel de la Flotte a totalisé 168 000 officiers et marins.



Cependant, la crise politique en février 1917 a immédiatement affecté l'efficacité de la Marine.
En mars 1917, l'empereur Nicolas II abdique et le gouvernement provisoire de la République Russe arrive au pouvoir.

A Helsinki et à Kronstadt, les plus grands ports de la Baltique, les marins commencent des émeutes.
Des dizaines d'amiraux et d'officiers sont tués, dont le commandant de la flotte de la Baltique, le vice-amiral Adrian Nepenin et
le directeur du port de Kronstadt, l'amiral Robert Viren.

L'efficacité de la flotte de la Baltique a considérablement diminué.

L'Allemagne profite de la tourmente politique en Russie et elle commence une série d'attaques visant le lien le plus faible dans la flotte de la Russie : ses sous-marins.
En peu de temps 6 ont été détruits, y compris les submersibles Bars, Lvitsa, Gepard et Yedinorog.



Profitant des problèmes de politique interne en Russie.
Les Allemands lancent une offensive terrestre en vue d'occuper le port de Riga situé à l'Est de la Mer Baltique.
Le port tombe entre les mains des Allemands, le 1er septembre 1917.



Au mois d'septembre 1917, le haut commandement Allemand planifie une opération de débarquement à grande échelle.

Arrow    C'est l'opération Albion, qui se déroule du 10 au 20 octobre 1917.

Le vice-amiral Ehrhard Schmidt arrive avec 300 navires de tous types et le corps expéditionnaire est de 25 000 soldats d'assaut,
pour chasser les Russes du golfe de Riga.



Le commandant Russe de la flotte de la Baltique, le contre-amiral Alexander Razvozov, ne peut compter que sur une flotte très réduite.
Contrairement à l'Armée, la Marine reste fidèle au gouvernement Russe et elle a fortement résisté contre l'escadre Allemande.



Les opérations de débarquements concernent les îles de Saaremaa (ou Öesel), Hiiumaa (ou Dagöe), Muhu (ou Moon) et Wormsi (ou Worms).
Elles sont essentielles pour la défense du golfe de Finlandais et interdire l'entrée maritime de Saint-Pétersbourg.
Entre parenthèses, j'ai noté leurs noms anglo-saxons, car en fonction de mes recherches, j'ai trouvé les deux et parfois avec différents orthographes !

Les forces en présence :

Le commandant Russe de la flotte de la Baltique, le contre-amiral Alexander Razvozov, dispose de 2 vieux pré-dreadnought : le cuirassé Slava



Et le cuirassé Tsesarevitch qui est rebaptisé après la révolution Russe de février 1917 Grazhdanin en français "Citoyen".



Les 3 croiseurs cuirassés Bayan, Admiral Makarov et Diana.



6 contre-torpilleurs : Desna , Novik , Pobeditel , Zabijaka , Grom , Konstantin.



20 torpilleurs et mouilleurs de mines.



Le "blockship" Lavwija qui est une épave destinée à bloquer un passage. La photo ci-dessous vous montre un "blockship".



Et, les 3 sous-marins Britanniques : C 26, C 27 et C 32.



Dans les îles du golf de Riga, les forces Russes sont constituées de :
141 canons, principalement d'artillerie côtière, les troupes terrestres Russes totalisent environ 24 000 hommes.
L'île de Saaremaa (ou Öesel) aligne la plus grand effectif, avec environ 14 000 hommes.



Les dispositif Allemand aligne un important dispositif naval, commandé par le vice-amiral Ehrhard Schmidt :

Le croiseur de bataille (l'équivalent d'un cuirassé rapide) SMS Moltke comme navire-amiral.



10 cuirassés de type dreadnought :

Les quatre cuirassés de classe König (ma maquette) : SMS König , SMS Grosser Kurfürst , SMS Markgraf et SMS Kronprinz et le cuirassé SMS Bayern.



Les cinq cuirassés de classe Kaiser : SMS Kaiser , SMS Friedrich der Grosse , SMS Kaiserin , SMS Prinzregent Luitpold et SMS König Albert.

Accompagnés de 9 croiseurs, dont le SMS Emden sur la photo ci-dessous (en 1918).



L'armada dispose d'un mouilleur de mines, de 3 flottilles de torpilleurs et contre-torpilleurs (environ 50 navires), 6 sous-marins et 19 navires de transport
avec des nombreux chalands, ainsi que de très nombreuses petites embarcations à faible tirant d'eau (chalutiers).

Soit un total d'environ 300 navires de tous types.



La force d'invasion terrestre dispose de près de 25 000 hommes, 8 500 chevaux, 2 400 véhicules, 150 mitrailleuses, 54 canons et 12 mortiers.



Soutenus par 102 avions et 6 dirigeables Zeppelins.



Déroulement chronologique :

L'opération Albion commence, dès le début du mois d'octobre 1917, par de nombreux repérages aériens avec les dirigeables Allemands.



Et, les hydravions Friedrichshafen armés de bombes et parfois de torpilles, escortés par des avions de chasse monoplace.



En prélude au débarquement, plusieurs raids de bombardements sont organisés sur les garnisons et les batteries côtières Russes dans le golf de Riga,
notamment avec la participation des dirigeables Zeppelin.

Nous pouvons imaginer ces bombardement, grâce à cette vidéo :



Le 10 octobre 1917, débute les opérations navales Allemandes par un tir de barrage mené par le SMS Moltke et les quatre cuirassés de classe König
contre les batteries côtières Russes de la baie de Tagga.

Les quatre cuirassés de classe Kaiser engagent les batteries de la péninsule de Sworbe pour sécuriser un chenal entre les îles de Hiiumaa (ou Dagöe) et de Muhu (ou Moon).



Alors que le SMS Bayern allait se mettre en position, il toucha une mine. Gravement endommagé, il est contraint de regagner Kiel pour des réparations.



Le 12 octobre 1917, l’escadre Allemande arrive au large de l’île de Saaremaa (ou Öesel), puis entre dans le détroit d’Irben,
les cuirassés pilonnant les batteries de la pointe de Zerel.

L'objectif est d’entrer dans le golfe et de débarquer des troupes pour prendre la ville et le port d’Arensburg sur l'île de Saaremaa (ou Öesel).
Les Allemands devrons s'y reprendre à deux fois, car les Russes se défendent âprement.

Nous pouvons imaginer ce duel d'artillerie, grâce à cette vidéo :



Le cuirassé SMS Grosser Kurfurst saute sur une mine. Gravement endommagé, il est contraint de regagner Kiel pour des réparations.

Le photo ci-dessous ne correspond pas au SMS Grosser Kurfurst. Mais, elle illustre bien la chose.



Le 14 octobre 1917, les forces navales légères Allemandes escarmouchent les forces Russes dans l'étroit passage entre les îles de Saaremaa (ou Öesel) et Hiiumaa (ou Dagöe).

Et, les troupes Allemandes débarques au Sud de l'île de Saaremaa (ou Öesel) et prennent à revers les forces Russes stationnées à la pointe de Zerel et s’emparé de l’île.

Mais au Nord, du côté de l’île de Muhu (ou Moon), la flotte Allemande envoie en renfort plusieurs cuirassés pour soutenir ses forces navales légères.



Le 14, le SMS Kaiser est détaché de la force de bombardement pour engager les contre-torpilleurs Russes qui ont pris à partie
les dragueurs de mines Allemands et leurs contre-torpilleurs d'escorte.



Durant l’affrontement, le contre-torpilleur Russe Grom ait envoyé par le fond.
Mais, les troupes Russes restaient maîtres de l’île de Muhu (ou Moon).



Sous le feu de l'ennemi, le vieux garde-côte Russe Khrabry, a réussi à traverser la zone des combats et à sauver
l'équipage du contre-torpilleur Russe Grom en feu. Le lieutenant Anatoly Waksmouth était le dernier à quitter le pont du Grom.

Nous pouvons imaginer ce combat naval, même si la fin est bien différente, grâce à cet extrait vidéo du film biographique sur l'amiral Koltchak :



Le 15 octobre 1917, les batteries Russes de Zerel qui contrôlaient le détroit sont prises par les troupes Allemandes.
Ce qui permet aux dragueurs de mines de nettoyer les champs de mines qui protègent le passage vers le golfe de Riga.

Sur l'image ci-dessous : un dragage de mines. Bien celui-ci concerne "les Dardanelles", en 1915, le procédé reste le même pendant l'opération Albion.



Le 16 octobre 1917, les SMS König et SMS Kronprinz, accompagnés de navires plus petits engagent les cuirassés Russes dans le Golfe de Riga.



Le lendemain, 17 octobre 1917, a lieu un nouveau duel : le cuirassé Russe Slava engage de combat inégal contre le cuirassé Allemand SMS König.



(je vous ferai un post spécial de cet affrontement avec mes deux maquettes)

Pendant ce même moment, le cuirassé Russe Tsesarevitch et le croiseur Russe Bayan s'engage contre le cuirassé Allemand SMS Kronprinz.



Le 17 en fin de matinée, après une lutte inégale contre le SMS König, le capitaine Vladimir Antonov décide de sabordé
son cuirassé, le Slava, bientrop endommagé.



Le cuirassé Tsesarevitch a subi de graves avaries pendant le duel naval.
Par conséquent, le reste des forces navales Russes se replient pour s'échapper à une destruction imminente.



Le 18 octobre 1917, au cours de la journée les Allemands débarquent sur l'île de Hiiumaa (ou Dagöe) qui tombe à son tour.



Le 19 octobre 1917 les reliquat des forces Russes se regroupent sur l'île de Wormsi (ou Worms), puis elles abandonnent l'île
pour se replier dans le Golfe de Finlande, direction Saint-Pétersbourg.



L'opération Albion se termine, le 20 octobre 1917, par une victoire Allemande écrasante et sans appel.

Conclusion de l'opération Albion :

Le haut état-major Allemand n'avait aucune expérience significative dans les opérations amphibies.
Malgré cela, l'opération Albion qui est le plus grand débarquement réussi de la Première Guerre Mondiale s'est évanoui
dans l'obscurité de l'histoire du "front de l'Est".



Cette grande bataille, dans le golf de Riga, a été le dernier combat de la flotte Russe.
La flotte de la mer Noire du vice-amiral Kolchak a maintenu son moral et a continué à bloquer la côte de l'ennemi jusqu'à l'été 1917,
lorsque des bouleversements révolutionnaires ont atteint la mer Noire.

Le 25 octobre 1917, à Saint-Pétersbourg (renommé Pétrograd), Vladimir Lénine et ses cohortes bolcheviks ont pris le pouvoir.
Le nouveau gouvernement met fin à la guerre et, le 15 décembre 1917, un armistice a été signé avec l'Allemagne.

Par le décret du "Conseil des Commissaires du Peuple", le 29 janvier 1918, la Flotte Russe a été déclarée dissoute et la création
de la "Flotte Rouge Ouvrière et Paysanne" est proclamée.



Bilan de l'opération Albion :

Du côté Russe, le cuirassé Slava a été détruit et le cuirassé Tsesarevitch gravement endommagé est hors de combat,
le contre-torpilleur Grom ainsi que le sous-marin Britannique HMS C32 sont envoyés par le fond.
20 130 hommes sont capturés avec 141 pièces d'artillerie (dont 47 lourds), 130 mitrailleuses et 40 avions perdus.
Je ne dispose pas des chiffres des pertes humaines.



Du côté Allemand ont déplore : 2 cuirassés endommagés, 1 torpilleur détruit, 7 drageurs de mines détruits et 9 chalands
et navires auxiliaires détruits, 5 avions abattus, 156 morts et 60 blessés (marine), 54 tués et 141 blessés (armée).



Mes principales sources d'informations :

La chronologie et les comptes-rendus les plus détaillés sont sur les trois liens Internet ci-dessous :

http://www.gwpda.org/naval/albion1.htm

http://www.gwpda.org/naval/albion2.htm

http://www.gwpda.org/naval/albion3.htm

Mais, il y a aussi Wikipédia et les sites suivants :

http://forummarine.forumactif.com/t4989-allemagne-cuirasses-classe-konig

https://weaponsandwarfare.com/2016/12/08/operation-albion/

Shocked     J'espère que mon article vous à intéressé ?

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge


Dernière édition par Baron Rouge le Mer 11 Oct 2017 - 14:58, édité 4 fois (Raison : Remplacement de photos)
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Bataille navale du détroit de Muhu, le 17 octobre 1917, vue du côté Russe.

Message par Baron Rouge le Lun 16 Oct 2017 - 0:00

Very Happy    Bonjour à tous,

Arrow    Comme Clint EASTWOOD dans ses films "Mémoires de nos pères" et "Lettres d'Iwo Jima" qui racontent la même histoire, mais avec
les points de vus de chacun des deux camps.

Je vais vous présenter du point de vu Russe :

La bataille navale du détroit de Muhu, le 17 octobre 1917,entre les cuirassés Slava et SMS König.

Je vous invite à suivre cet épisode historique du point de vue Russe dans la rubrique "[ICM] Cuirassé de la classe König 1/350e"
avec le lien Internet ci-dessous :

http://1-72.forumgratuit.org/t7971p30-icm-cuirasse-de-la-classe-konig-1-350e#148983

Voici le déroulement chronologique que j’ai reconstitué, sur la base des divers contes-rendus, que j’ai trouvé pendant mes recherches.

Déroulement de la bataille :

Le 17 octobre à 06 h 00 : les Allemands tentent de balayer les mines Russes placées à l'entrée Sud du détroit de Muhu (ou Moon),
avec l’appui de contre-torpilleurs et sous la couverture des "dreadnought" SMS König et SMS Kronprinz.



A 07 h 00 : Le vice-amiral Mikhail Bakhirev, commandant l’escadre Russe, à bord de son navire amiral le croiseur Bayan,
ordonne aux deux contre-torpilleurs Delnyj et Dejatelnyjde engagent les dragueurs de mines Allemands et leur escorte.



L’amiral Russe dépêche également, les deux cuirassés "pré-dreadnought" Slava.



Et, le Tsesarevich (renommé Grazhdanin après la révolution de février 1917).



Ils sont suivi du vaisseau amiral Russe, le croiseur Bayan.



07 h 10 : Le SMS König aperçoit les deux contre-torpilleurs Russes près de la côte Estonienne.



Le cuirassé ouvre le feu avec son artillerie lourde sur les deux contre-torpilleurs Russes qui font rapidement retraite.



07 h 22 : Le croiseur Bayan, les cuirassés Tsesarevich et Slava ouvrent le feu sur les dragueurs de mines Allemands et leur escorte.





08 h 05 : L'amiral Allemand ordonne que ses croiseurs restent en retrait...



Et, les cuirassés SMS König et SMS Kronprinz couvrent les dragueurs de mines et la flottille d'escorte.



08 h 10 : Le cuirassé Slava est en vu des deux "dreadnought" Allemands.





08 h 12 : Le Slava ouvre le feu sur le SMS König qui est à sa portée...





... à une distance 20 400 mètres.



Dans la réalité, les deux navires ne sont que des silhouettes qui se découpent sur la ligne d'horizon...



Mais, pour présenter des photos dynamiques de mes deux maquettes, je suis contraint de les rapprocher.





Merci de faire preuve de tolérance, sur la liberté que j'ai pris par rapport à la réalité. Mais, c'est pour le plaisir des yeux !





Les salves du Slava sont justes, mais inefficaces !



Certains obus touchent l’eau à seulement 50 mètres de distance du SMS König !





08 h 30 : La "tourelle de chasse" (tourelle avant) du Slava est devenue inopérante...



Un pignon sur une crémaillère en bronze s'est plié, de sorte que la tourelle avant n'arrive plus à tourner !



Seuls onze coups ont été tirés, par les deux canons de la "tourelle de chasse" (à l'avant), pendant le duel d'artillerie.



Le SMS König est très désavantagé, sous le feu du Slava car...



... il navigue dans un chenal très étroit, bordé de mines.



Le cuirassé Allemand ne peut pas riposter correctement aux bordées du Slava alors qu’il manœuvre pour inverser
son parcours et sortir de la portée de tir du cuirassé Russe.



08 h 40 : Les dragueurs de mines Allemands ont bien progressés. Les Russes ont compris qu’ils ne peuvent plus les arrêter.



09 h 10 : Les "pré-dreadnought" Tsesarevich et Slava manœuvrent...



...  pour affronter les cuirassés Allemands SMS Konig et SMS Kronprinz.



9 h 40 : Les dragueurs de mines Allemands ont presque terminé le passage dans le champ de mines Russes, tandis que les cuirassés
SMS König et SMS Kronprinz attendent.



10 h 00 : Les dragueurs de mines Allemands sont arrivés au Nord du champ de mines. Le SMS Konig et le SMS Kronprinz
les suivent à une vitesse lente.



10 h 04 : Le Slava avec sa "tourelle de retraite" (tourelle arrière) ouvre le feu sur les dragueurs de mines Allemands
à une distance approximative de 11 000 m.



Le télémètre et l'officier canonnier du Slava sont situés sur la plateforme circulaire entre les deux cheminées.



Mais attention, le SMS König est tout proche !



10 h 13 : Le SMS König ouvre le feu sur le cuirassé Slava.





Le premier tir est trop long en distance : des gerbes d'eau se soulèvent derrière le Slava.



En 20 secondes, les canons de 305 mm du SMS König sont chargés et une nouvelle salves est tirée !



Le tir est trop court : des gerbes d'eau se soulèvent devant le Slava sans l'atteindre.



L'officier canonnier Allemand, dans sa hune blindée, a rapidement bien ciblé le Slava au bout de la troisième salve !





Les gerbes d'eau encadrent le cuirassé Russe.



10 h 14 : Le Slava est frappé de trois obus au-dessous de la ligne de flottaison.



La salle des machines, le magasin avant et la salle dynamo sont tous remplis d'eau et les lumières électriques s’éteignent
à l'avant du navire.



Environ 1 130 tonnes d'eau pénètrent à l'avant et le navire qui s’incline de 8°.
Le commandant du Slava ordonne immédiatement une contre-inondation pour rétablir "l’assiette" du navire.



10 h 17 : Le SMS Kronprinz ouvre le feu sur le cuirassé Russe Tsesarevich.



Le croiseur Russe Bayan reste hors d’atteinte qu'à la fin de la bataille. Il n'ouvert le feu que vers la fin de l'engagement.



10 h 24 : Deux autres obus frappent la superstructure du Slava sur le pont des batteries.





Ces coups ont provoqué divers incendies.





Ils sont pratiquement tous éteints dans le quart d'heure qui suit.





10 h 30 : Le vice-amiral Bachirev donne l'ordre à toutes ses forces maritimes Russes, de se retirer au Nord
du détroit de Muhu.



10 h 36 : Le SMS König prend également sous son feu le croiseur Russe Bayan.



Le croiseur Bayan est frappé avec un obus Allemand qui pénètre le pont supérieur et explose en profondément à l'intérieur du navire,
provoquant un incendie qui n'est éteint qu'au bout de 24 heures.


10 h 39 : Le Slava reçoit deux autres coups sous la ligne de flottaison.
L’un des obus frappe la chaufferie, tuant trois hommes ! Le second, inonde l'un des compartiments à charbon.



Le comité des marins organisé sur le navire après la révolution de février ordonne d’abandonner la salle des machines
de peur de mourir noyer, si le navire vient à couler.



10 h 40 : Le cuirassé Allemand à cessé le feu.



11 h 09 : Le SMS König est maintenant pris à parti, par une batterie côtière de 150 mm Russes.



Mais, contrairement aux cuirassés Russes, les tirs sont imprécis !



De 11 h 15 à 11 h 35 : Le SMS König tire des salves avec son artillerie lourde sur la batterie côtière Russe,
qui est mise hors de combat.





A 11 h 45 : Les forces Russes ont commencés un mouvements de repli, vers le Nord du détroit de Muhu.



Les ordres de l'amiral Russe sont donnés, qu'après le passage du croiseur Bayan et du cuirassé Tsesarevich et
le relicat de la flotille, le Slava doit être sabordé au travers de l'entrée du chenal.



Le cuirassé Tsesarevich a reçu deux coups, dont l'un a provoqué un incendie qui s'est rapidement éteint.
L’autre a pénétré dans la ceinture de blindage et des éclats ont endommagé deux moteurs dynamo et plusieurs tuyaux de vapeur.



Le Slava est maintenant mortellement blessé...
La plupart des coups de 305 mm du SMS König ont été au-dessous de la ligne de flottaison et il s'est enfoncé de 2,5 mètres.



Le capitaine Vladimir Antonov dirige le Slava sur les hauts fonds entre les îles de Hiiumaa (ou Öesel) et Vormsi (ou Worms)
déterminé à utiliser son navire endommagé à l’avantage des Russes pour rendre le passage impossible à traverser.
La profondeur du chenal n'est que de 9 mètres à son plus bas niveau.



11 h 50 : Trois torpilleurs Russes terminent d’évacuer l'équipage du Slava.



11 h 58 : Le magasin de munitions arrière du Slava explose ! La déflagration est visible à 25 kilomètres !



Les torpilleurs dépêchés sur place, sont également chargés de saborder le Slava.



Seul le torpilleur Turkmerec Stravropolski termine la destruction du cuirassé Russe : une seule de des six torpilles
le touche mortellement !



12 h 40 : Les observateurs Allemands confirment que, la flottille Russe vient de quitter le golf de Riga et que le Slava a coulé !
Il s’est enfoncé dans la mer, mais son étrave ainsi que les superstructures sont restées émergé !



Après l'opération Albion, le Slava a été officiellement rayée de la liste de la marine, le 29 mai 1918, par les Soviétiques
et son épave a été démantelée en 1935 par les Estoniens.



Conclusion familiale par rapport à cet événement historique :

Mon arrière-grand-père paternel, Nicolas Guillaume GUGNON (1883-1965) a combattu pendant la Grande Guerre,
dans la Kaiserliche Marine (Marine Impériale Allemande).

D'après les récits familiaux, il ne s'avait pas nager - forcément pour un Lorrain - et il a participé sur un cuirassé, en 1916
à la célèbre bataille navale du Jutland, ou pour les Allemands du Skagerrak.



A t'il participé à l'opération Albion ? A t'il servi à bord du cuirassé SMS König ? A t'il participé à cette bataille navale ?

Était-il simple matelot ? Était-il un canonnier ou un simple soutier ? Je ne sais pas...

Cependant, je sais qu'au travers de mes différent articles, je lui ai rendu hommage !



Depuis 1871, mon arrière-grand-père a toujours entendu notre nom de famille en Allemand : "GOU-GUE-NONE".

Lorsqu'il a été démobilisé en 1919 après le sabordage de son navire, j'imagine son étonnement quand il a entendu pour
la première fois, notre nom de famille en français : GUGNON



Vous comprenez pourquoi, j'avais tant à cœur de vous présenter ces deux maquettes, qui symbolises mon histoire familiale.

Rolling Eyes    J'espère que mon article vous à intéressé ?

Prochainement, je vous présenterai comment j'ai fait mes "effets spéciaux à la George Lucas" !

A bientôt, pour un prochain embarquement avec...

Le Baron Rouge


Dernière édition par Baron Rouge le Lun 16 Oct 2017 - 17:25, édité 2 fois (Raison : Insertion de nouvelles photos)
avatar
Baron Rouge
Membre actif
Membre actif

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2017
Age : 51
Localisation : MARIGNANE

Fabrication des effets spéciaux

Message par Baron Rouge le Ven 20 Oct 2017 - 0:20

Very Happy    Bonjour à Tous,

Cet post clôture ma présentation du cuirassé SLAVA.

Avec la satisfaction d'avoir accompli mon devoir de mémoire !

Arrow   Si vous souhaitez connaitre la fabrication de tous mes "effets spéciaux"...



... comment réaliser la mer et...



... en particulier les effets de tirs, les gerbes d'eau et les incendies, vous pouvez tous visualiser, dans la rubrique"[ICM] Cuirassé de la classe König 1/350e"
avec le lien Internet ci-dessous :

http://1-72.forumgratuit.org/t7971p30-icm-cuirasse-de-la-classe-konig-1-350e#149437

Voilà c'est la fin !

Ma maquettes va repartir dans sa vitrine.

Et, mes prochains articles concerneront uniquement des modèles réalisés avec mon échelle de prédilection, le 1/72e !

A bientôt, pour un prochain embarquement ou un prochain vol avec...

Le Baron Rouge
avatar
MaxiM V.
Membre Confirmé
Membre Confirmé

Messages : 371
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 29
Localisation : Lille
Humeur : Souvent Optimiste =)

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par MaxiM V. le Dim 22 Oct 2017 - 11:17



Une petite pause à une autre échelle ne fait jamais de mal, d'autant plus que tu as vraiment livré un travail de qualité, de précision, de passionné + le petit côté historique de famille. Ça valait le coup, un grand BRAVO !!

Je regrette seulement que peu de personnes soient venues commenter ces post car tu t'es beaucoup investi. Certes, les sujets du forum sont nombreux et tes maquettes ne portaient pas sur le 1/72 mais quand même.

En tout cas, hâte de voir ton retour aux sujets 1/72 et d'échanger avec l'ensemble des autres membres

A+ sur le forum
avatar
polnagaillot
Administrateur
Administrateur

Messages : 8944
Date d'inscription : 16/11/2012
Age : 62
Localisation : Très grand Est......celui qui va à Moscou
Humeur : souvent de bonne !

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par polnagaillot le Dim 22 Oct 2017 - 13:34

N'ai pas de regrets, Max.....On peut aussi compter sur les doigts d'une demie main les commentaires de Baron Rouge sur TOUS les post's de amis du forum. Et Dieu sait s'il y a aussi des choses toute aussi passionnantes.


_________________
Plastiquement vôtre

Fr@ncis

Il y a toujours de la sueur de pauvre dans l'argent des riches .

Eugène Cloutier ( 1921- 1975 )



......

Contenu sponsorisé

Re: [ZVEZDA] Cuirassé de la classe Borodino 1/350e

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 19 Sep 2018 - 18:55